Comment peut-on être montagnard ? par Bernard DEBARBIEUX

Curieuse question tant la réponse est marquée du sceau de l'évidence. Le montagnard n'est‐il pas tel par le simple fait d'être associé à la montagne qui constitue son environnement quotidien? Certes, mais cette remarque ouvre sur quantité d'autres questions qui ne trouvent pas aisément réponse.
A quand remonte cette association? Quelles en ont été les modalités? Quelle conception de la montagne cette association requiert‐elle? La figure du montagnard ne peut‐elle être déclinée en types ‐ le montagnard‐paysan, le montagnard‐alpiniste, le montagnard‐savant, etc. ‐ qui peuvent bien revendiquer le titre pour eux seuls? Une simple question ouvre donc sur quantité d'autres, historiques, sociologiques, mais aussi et surtout géographiques. Sans oublier que depuis trois siècles environ, la montée en puissance des identités collectives dans les recompositions sociales et les revendications politiques aujourd'hui donne au statut de montagnard un contenu politique. Question curieuse peut‐être; mais réponses qui imposent de sillonner l'histoire des sciences et des sociétés autant que la doxa de la géographie et l'actualité sociale et politique contemporaine.

Bernard DEBARBIEUX, Département de géographie, Université de Genève

date: 
Lundi, 22 mars, 2010 - 00:00