OUVRAGES PRÉSENTÉS EN 2024

Posté le

Rubrique tenue par Philippe Martin

TABLE DES MATIÈRES

. ASG; GeoAgenda 3 / 2023; Association suisse de géographie (ASG); Neuchâtel

. de Rutté, Théophile; Les aventures d’un jeune Suisse en Californie; Lausanne, Florides helvètes (Poche Suisse), 2023, 240 pages, 10 €

. Paulet, Bruno; Mémoires des sables. En Haute-Asie sur la piste oubliée d’Ella Maillart et Peter Fleming; Genève, Olizane, 2007, 39 CHF, rupture de stock

. Porcel, Baltasar; Méditerranée. Tumultes de la houle; Arles, Babel, 592 pages, 2004, 12.20 €

LISTE DES RECENSIONS de 2024

PRÉSENTATIONS DÉTAILLÉES

Paulet, Bruno; Mémoires des sables. En Haute-Asie sur la piste oubliée d’Ella Maillart et Peter Fleming; Genève, Olizane, 2007, 39 CHF, rupture de stock

Présentation de l’éditeur

Ce récit nous entraîne sur les pas d’Ella Maillart et de Peter Fleming qui entreprirent, en 1935, un audacieux périple de Pékin aux Indes britanniques par l’Asie centrale. A mi-chemin de leur voyage, les deux écrivains-voyageurs furent contraints de s’aventurer dans une région montagneuse des confins de la Chine, que s’étaient disputée tour à tour Mongols, Tibétains, Ouïghours et Chinois.

C’est cette contrée, toujours interdite en ce début de XXIe siècle et où presque rien n’a changé, que l’auteur a entrepris de traverser à son tour, accompagné d’un ami photographe. 

Après avoir dû faire face à d’innombrables difficultés pour constituer une caravane de chameaux et convaincre un autochtone, peu enclin à l’aventure, de les accompagner, ils entreprirent à trois cette marche de huit cents kilomètres, franchissant des déserts d’altitude situés à plus de quatre mille mètres. Tour à tour récit de voyage, pèlerinage littéraire et évocation historique, cet ouvrage dévoile une fascinante terra incognita.

A travers des paysages d’une beauté à couper le souffle et hantés par une faune sauvage rare, l’auteur met en perspective l’ensemble des explorations de cette région à la croisée de différents peuples, religions et civilisations. Il y associe sa propre expérience immédiate, éprouvante ou cocasse, ponctuée de rencontres insolites qui viendront souligner le caractère isolé du lieu: bergers nomades, prospecteurs ou officiels chinois sont autant d’occasions de partage ou de risques à affronter.

de Rutté, Théophile; Les aventures d’un jeune Suisse en Californie; Lausanne, Florides helvètes (Poche Suisse), 2023, 240 pages, 10 €

Théophile de Rutté (1826-1885), de son vrai nom Gottlieb Rudolf von Rütte, est né à Sutz, dans le canton de Berne où son père est pasteur. En 1846, il émigre au Brésil où il reste trois ans. Mais son esprit aventureux rêve de participer à cette ruée vers l’or dont on parle tant. Il s’embarque alors sur un trois-mâts et débarque six mois plus tard à San Francisco où, parmi les trappeurs, les chercheurs d’or et les aventuriers de toute espèce, il rencontre le fameux colonel John Sutter, son compatriote, dont Blaise Cendrars immortalisera la mémoire. Pour l’or, de Rutté arrive trop tard. Toutefois, il comprend rapidement qu’il y a beaucoup à gagner avec cette population avide de dépenser ; il s’installe donc comme négociant importateur. Grâce à Sutter et malgré son jeune âge, il sera nommé premier consul honoraire de Suisse pour la Californie et l’Oregon. Il exercera cette fonction de 1850 à 1854. Il ouvre une succursale à Sacramento et manque de peu de périr noyé dans l’inondation de 1850. Après avoir subi une série de catastrophes, de Rutté choisit de regagner définitivement l’Europe en 1856 ; il s’y marie et s’installe à Bordeaux, où il ouvre une agence d’assurances maritimes.

Publiée par Buchet-Chastel en 1979, cette autobiographie est présentée dans cette nouvelle édition par Emmanuelle Paccaud, chercheuse à l’université de Lausanne.

Dans ce récit autobiographique écrit en français, celui qui fut le premier consul honoraire de Suisse en Californie détaille son séjour en Amérique entre 1846 et 1856. Ce texte retrouvé, qui n’était pas destiné à la publication, offre un portrait fidèle et instructif de l’émigration de masse et de ses conséquences à l’époque de la ruée vers l’or – à lire en parallèle de L’Or de Blaise Cendrars.

Porcel, Baltasar; Méditerranée. Tumultes de la houle; Arles, Babel, 592 pages, 2004, 12.20 €

Espace cardinal entre trois continents, la Méditerranée est le creuset d’une civilisation matricielle qui puise ses origines dans le delta du Nil, les plaines arides d’Andalousie ou les contreforts de l’Atlas. Porté par le ressac de son histoire et de ses mythes, Baltasar Porcel la traverse – autant qu’elle le traverse – dans un fascinant récit épique et lyrique qui établit une synthèse volontairement subjective des diversités fondatrices de l’identité méditerranéenne. A l’instar d’illustres prédécesseurs cités ici à plaisir, cet écrivain vagabond nous invite à un voyage intérieur où, de la préhistoire à l’ère moderne, images et concepts se fondent dans une vision étincelante des héros et des paysages méditerranéens. 

Aux questions culturelles, économiques et identitaires qui s’étendent bien au-delà de ses rives, seule cette mer de la naissance de l’homme et de son exil peut aujourd’hui encore apporter réponse. Même si elle n’en est plus le centre, c’est en elle qu’il nous faudra chercher notre juste place dans le monde. Telle est aussi la conviction d’Edgar Morin dans l’avant-propos de ce livre : “Nous devons nous reméditerranéiser comme citoyens de la communication et citoyens de la complexité.”

Baltasar Porcel est né en 1937 à Majorque. Voyageur et romancier, il est l’une des figures les plus populaires de la littérature catalane et son œuvre a été récompensée par des prix prestigieux. Il a fondé et dirigé à Barcelone l’Institut Catalâ de la Mediterrània. Actes Sud a publié «Galop vers les ténèbres» (1990), «Printemps et automnes» (1993), «Méditerranée, tumultes de la houle» (1998 et Babel n° 659) et «Cabrera ou l’Empereur des morts» (2002).

ASG; GeoAgenda 3 / 2023; Association suisse de géographie (ASG); Neuchâtel

LA LIBRAIRIE DE VOYAGE LE VENT DES ROUTES

La librairie de voyage Le Vent des Routes à la rue des Bains (anciennement Artou au centre ville), aborde avec la deuxième génération de libraires – des dames cette fois – une nouvelle page de sa longue histoire. 

Le document annexé présente la nouvelle équipe et ses très nombreuses prestations.

Continuez à leur faire confiance.