Au Mont Athos, par Roland MEIGE

Pérégrinations architecturales d’un monastère à l’autre, sur les traces de Vassili Grigorovitch-Barski (Kiev 1701-1747) et de Paul M. Mylonas (Athènes 1915-2005). 

Le Mont Athos, triple sanctuaire. Celui, millénaire, de l’orthodoxie, celui de son architecture fille de Byzance et, plus récemment, celui de la biodiversité, depuis que l’on se préoccupe de cette dimension de notre milieu. 

Barski livre, par ses dessins réalisés en 1725, la première documentation sur les vingt sacrés monastères : elle sera longtemps la seule existante, confinée dans une bibliothèque de Kiev. Jusqu’au formidable travail de Mylonas entrepris dès le milieu du XXe siècle, qui abouti à la publication en 2000 de l’exhaustif Atlas of Athos.

Mais avant d’avoir accès à ces sources, c’est avec la carte-topo de Reinhold Zwerger (Vienne 1924-2009) en mains, que je crapahutais sur les sentiers de la Sainte Montagne, sac au dos, accueilli en pèlerin dans ce monde hors du temps.

Roland Meige

 

Autres contributions de l'auteur sur le site de la Société de géographie
Conférence: Kosovars – Kosovo
Conférence: A propos de patrimoine bâti, entre Népal et Bhoutan

 

 

AFFICHETTE AU FORMAT PDF, POUR L'IMPRESSION

Cliquez sur les images pour les faire apparaître plein écran, puis utilisez les flèches gauche et droite.

date: 
Lundi, 27 avril, 2020 - 19:00